Première édition du Festival du jeu de l’oie

Archive

Publié dans Actualités - Explorer cette rubrique

Les sciences de la société et des arts dans la cité, jusqu’au 22 juin 2019 avec Aix-Marseille Université

Aix-Marseille université lance en 2019 la première édition d’un Festival international des sciences de la société et des arts dans la cité (Jeu de l’oie) qui souhaite être un lieu d’échanges entre des universitaires et étudiants de ces disciplines académiques, des artistes et d’un large public.

Ce festival est conduit en partenariat avec les acteurs institutionnels nationaux et régionaux, culturels et médias. Pourquoi le Jeu de l’oie ? Plusieurs témoignages situent l’apparition du jeu de l’oie à Florence sous le règne du Grand-duc François de Médicis (1574-1587). Maintes fois reproduit et adapté aux événements de l’histoire, ce jeu appartient à un patrimoine partagé. Ce festival, attaché à comprendre le jeu social et le monde, s’y réfère comme une nouvelle métamorphose.

A Aix-en-Provence, deux temps forts sont programmés les 19 et 20 juin.


Thématique 2019 : Le jeu

Le jeu occupe une place incontournable dans l’histoire et les cultures. Il suffit pour s’en convaincre de songer aux jeux antiques – jeux olympiques ou jeux du cirque – ou la place du concept de jeu dans la philosophie des Lumières et les romans du XIXème siècle. Notre société contemporaine y a puisé son inspiration et n’a cessé d’accorder une place prépondérante aux industries du jeu et aux pratiques ludiques.
Par ailleurs, les théoriciens du jeu ont fait la démonstration que le jeu reste une dimension essentielle de l’existence humaine (Huizinga, Caillois, Henriot, Triclot, …) Notre société vit-elle un profond changement où le jeu pourrait être vu comme une nouvelle forme d’expression qui peut dire des revendications politiques, sociales, individuelles ? Sous couvert du jeu, n’assistons-nous pas à une véritable mutation de notre société, si l’on songe à l’empire du jeu vidéo ou au succès de la série Game of Thrones ?


Mercredi 19 juin

A quoi nous engage le jeu ?
Hôtel Maynier d’Oppède
21 rue Gaston de Saporta, Aix-en-Provence

Le Festival du jeu de l’oie s’ouvre avec une rencontre entre chercheurs de plusieurs disciplines et acteurs d’établissements de jeu et du monde du cinéma qui éclairent le concept du jeu et notre connaissance des grandes villes de jeux. La fin d’après-midi sera dédiée au jeu théâtral et musical, en collaboration avec le Théâtre Antoine Vitez et le Festival d’Art Lyrique d’Aix-en-Provence.

Amphithéâtre

  • 13h - Accueil des participants
  • 13h30 - Signature de la convention cadre de partenariat culturel entre Aix-Marseille université et l’institut d’enseignement supérieur de la musique Europe et Méditerranée (IESM Europe et Méditerranée)
  • 14h-14h45 - Ouverture officielle du festival
    Yvon Berland, Président d’Aix-Marseille Université ; Maryse Joissains, Maire de la ville d’Aix-en-Provence ; Philippe Joutard, Président d’honneur, Historien ; Maryvonne de Saint-Pulgent, Présidente d’honneur, membre du Conseil d’Etat ; Maryline Crivello, Coordinatrice scientifique du festival, historienne.
  • 15h-16h15 - Par jeu et par hasard

Débat

Qu’est-ce qu’un jeu ? Que signifie jouer ? Quelle est la part du hasard dans le jeu ? Comment les mathématiques abordent-elles les sciences du hasard ? Comment la littérature et l’art se sont-ils emparés de ces thèmes ?

Interventions de : Thierry Wendling (Anthropologue), Xavier Rey (Historien de l’art), Elisabeth Rallo-Ditche (Littéraire), Pierre Mathieu (Mathématicien)

  • 16h30-18h - Villes de jeu et cinéma
    Rencontre et extraits de film

Une rencontre autour des grandes villes de jeu - en particulier, Macao et Las Vegas – et un retour sur la pratique des jeux d’argent et le tourisme du jeu au regard d’études récentes et d’une longue tradition cinématographique.
Avec le témoignage de Mike D’inca, Musicien et joueur de poker - Groupe Sinsemilia
Modération : Alexandre Grondeau (Géographe). Interventions de : Jean-Michel Durafour (Théoricien du cinéma), Boris Lebeau (Géographe), représentant du complexe Pasino (Groupe Partouche).

Cour centrale

  • 18h15-19h - Le Jeu de l’auto-stop
    Lecture théâtrale

Six étudiants font une lecture théâtrale de la nouvelle de Milan Kundera issu du recueil Risibles amours.

A l’occasion d’un arrêt à une station-service, une jeune femme, par jeu, fait le geste de l’auto-stoppeuse. Après avoir redémarré, son ami s’arrête et tous deux, faisant semblant de ne pas se connaître, plongent alors dans un rôle innocent au départ, mais qui va rapidement déraper. Autour du jeu de l’identité.
Mise en scène par Louis Dieuzayde (Théâtre Antoine Vitez)

  • 19h30 - Récital du Festival d’Art lyrique d’Aix-en-Provence
    Dans le cadre d’une collaboration avec le festival d’Aix-en-Provence, récital de mélodies de cabaret de l’entre-deux-guerres, de Vienne à Paris en passant par Broadway. Au programme : Kurt Weill, George Gershwin, Alexander Zemlinsky, Francis Poulenc, Cole Porter

Présentation par Robert Fouchet Soprano : Marie-Laure Garnier, Lauréate HSBC 2018 de l’Académie Piano : Célia Oneto-Bensaid, Lauréate HSBC 2018 de l’Académie. Lauréate HSBC 2018 de l’Académie


Jeudi 20 juin

Le joueur et le jeu vidéo
Le Cube, Centre Schuman,
19, avenue Robert Schuman, Aix-en-Provence

Serious games, jeux vidéo, jeux de plateau et applications smartphones sont mis à disposition du public. Conçus par des enseignants, des chercheurs et des artistes, ils rendront compte du rôle de plus en plus central de ces médias dans les pratiques universitaires. Trois tables rondes permettront également de discuter directement avec des chercheurs et des artistes autour des enjeux juridiques, pédagogiques, artistiques et politiques du jeu vidéo.

Journée coordonnée par Cédric Parizot et Ludmila Postel

  • 10h - Accueil des participants
    Salle de jeu (vidéo)
  • 11h - 12h30 - Du droit à l’économie du jeu vidéo
    Table ronde
    Avec une philosophe, deux juristes et un économiste évoqueront les enjeux que recouvrent la création et de la diffusion des jeux vidéo dans nos sociétés contemporaines.

Modération : Patricia Signorile. Interventions de Geoffray Martino : “Le jeu vidéo, oeuvre ludique au statut juridique complexe” ; Hervé Isar : “Le jeu vidéo et la protection des mineurs par le droit” ; Pierre Schweitzer : “Analyse économique individuelle et collective de la pratique vidéo-ludique”

  • 12h30 - Pause repas
  • 13h30 - 15h - De la pédagogie au détournement
    Table ronde

Des spécialistes des sciences de l’éducation, de la gestion, de la médiation scientifique et des sociologues envisageront les usages pédagogiques du jeu vidéo dans des domaines aussi variés que la gestion, la musique et la santé.

Modération : Cédric Parizot. Interventions de : Valérie Caraguel et Karine Guiderdoni-Jourdain, “Le Serious Games dans le management de projet : du scepticisme à l’enthousiasme” ; Marie-Pierre Courbet et Didier Courbet “Les jeux vidéo au service de la santé : serious games et exergames” ; Karine Michel “Un Serious Game de négociations européennes : le Bs’W-Sim” ; Eric Tortochot “Design et jeux sérieux : une conception avec experts et usagers”

  • 16h-17h30 - Table ronde
    Des jeux entre art et politique
    Artistes, anthropologues et historiens évoqueront la place que sont amenés à jouer les jeux vidéo dans les domaines de la pratique artistique et du politique.
    Modération : Cédric Parizot. Interventions de : Quentin Destieu : “Art et contre-culture au travers des nouvelles interfaces de jeux vidéo” ; Colette Tron, “L’oeil et la machine selon Harun Farocki” ; Ian Simms “Guerre et trauma, réel et représentation” ; Thomas Fachini “ Le jeu vidéo dans la fabrique mémorielle”
  • 11h-18h- Espace de jeu ouvert au public
    • A Crossing Industry - Cédric Parizot, Douglas Edric Stanley, Robin Moretti
      Conçu et réalisé par un anthropologue et deux artistes, ce premier trailer de jeu vidéo se veut être un documentaire interactif, au croisement de la recherche et de la création artistique.
    • - Nicolas Doduik
      Mμ est un jeu, une balade numérique qui se déroule au Mucem à l’aide de votre téléphone portable.
    • New Atlantis - Peter Sinclair
      New Atlantis est un monde virtuel, en ligne et en réseau, “multi-utilisateurs”, dédié à l’expérimentation sonore.
    • Bs’W·Sim - Karine Michel
      Initié par Philippe Aldrin, le serious game Bs’W·Sim est un jeu a visée éducative. Ce serious game de négociation internationale propose aux étudiant-e-s de master une immersion dans la fabrique de la décision européenne.

La ville, c’est qui ? Déconstruire la décision publique locale par le jeu - Elise Ho Pun Cheung

Parler d’action publique à un jeune public n’est pas chose aisée. « La fabrique de la ville » consiste en un jeu de plateau dont l’objectif pédagogique est de mettre en avant la pluralité d’acteurs impliqués dans la décision publique et ainsi la complexité de celle-ci.

Des temps forts sont également programmés à Marseille, toutes les informations détaillées sur :
www.festivaljeudeloie.fr