Ouverture des écoles : les raisons d’une rentrée échelonnée

Publié dans Au fil de la vie - Explorer cette rubrique

La Mairie a été contrainte, le 7 mai, de différer la rentrée, ne possédant pas les éléments pour la préparer tout en respectant le protocole sanitaire imposé par le ministère de l’Éducation

Le 7 mai, la Mairie a été contrainte de différer la rentrée car elle n’avait pas les éléments pour la préparer en respectant le protocole sanitaire imposé par le ministère de l’Éducation.

Une organisation propre à chaque enseignant

Si la Ville est propriétaire des écoles, elle n’a aucun droit sur l’organisation du temps scolaire. Or, pour organiser le temps péri-scolaire (garderies et cantine) il est indispensable que la direction de l’Education connaisse précisément le nombre d’enfants scolarisés et le fonctionnement mis en place par chaque enseignant au sein de sa classe.

Si en temps normal tout est simple, en cette période de post-confinement l’exercice est très compliqué.

Lundi, 18 mai, 1083 élèves seront répartis en 180 groupes. Chaque groupe aura un mode de fonctionnement décidé par l’enseignant. Certains n’auront classe que le matin, d’autres un jour ou deux par semaine.

Ceci afin d’appliquer le protocole sanitaire et la distanciation sociale indispensables. Nous vous conseillons, si vous n’avez pas d’information, de vous rapprocher de l’instituteur de votre enfant pour connaître l’organisation qu’il a mise en place.

Rentrée des classes de CE1-CE2 et CM1 reportée au 2 juin par manque d’information

Pour préparer au mieux la rentrée, la mairie et l’Education nationale se sont accordées, dés la fin avril, sur le fait que l’Inspection académique collecterait l’ensemble des données chiffrées et le mode d’organisation des écoles auprès des enseignants (quantité de groupes,de jour par semaine, matinée, journée entière, quel niveau scolaire...) et les transmettrait à la mairie le jeudi précédent.

Ces données n’ayant pas été communiquées à la Ville, la rentrée a été différée au 18 mai.

Il est vrai que quelques enseignants ont communiqué, en même temps qu’à l’inspection académique, leurs chiffres à la ville, mais ceux-ci devant être validés par leur hiérarchie, la mairie ne pouvait les utiliser.

A ce jour, l’éducation nationale annonce à la municipalité environ 2300 enfants pour le 25 mai, mais ne communique aucun plan d’organisation et de répartition dans les 76 écoles.

C’est la raison pour laquelle la rentrée est décalée au 2 juin.

Protocole sanitaire

Les préconisations du ministère de l’éducation seront respectées en tous points.

Le personnel municipal sera équipé en gel et en masque. Les enfants seront accompagnés à huit reprises (pour ceux qui auront école toute la journée) aux sanitaires pour se laver les mains à l’eau et au savon.

Chaque directeur d’école a reçu un thermomètre thermique frontal et
une note pour expliquer son utilisation.

L’inspection académique, lors de la dernière réunion, a affirmé envoyer au domicile de chaque enseignant deux masques par voie postale.

Cantine et péri-scolaire

Le protocole sanitaire de l’Education nationale préconise un repas tiré du sac et consommé dans la salle de classe.

La Ville fera déjeuner les enfants dans les réfectoires et le personnel municipal veillera au respect des gestes barrière et la distance entre les enfants.

La réorganisation des lieux et la nouvelle disposition du mobilier devraient ainsi permettre d’anticiper la reprise de la cantine.

Pour le péri-scolaire, la ville attend de voir comment se passe ces premiers jours et d’avoir une vision nette de la configuration des classes pour adapter les temps de garderie.

Toutes les réponses à vos questions en cliquant ici